1919 Loi instituant la journée de huit heures

1919
23 Avril

La loi instituant la journée de 8 heures est votée le 23 avril 1919. Elle représente alors l’aboutissement d’une revendication portée par la CGT depuis de nombreuses années. A la suite de la loi sur les conventions collectives, votée le 25 mars 1919, la CGT et l’UIMM entrent en négociation.

Un mois plus tard, elles parviennent à un accord aboutissant à l’instauration de la journée de 8 heures dans la métallurgie. Mais cette loi ne satisfait pas les ouvriers. En effet, selon la convention, le même niveau de production devait être assuré en 8 heures de travail. En réaction, de grandes grèves sont lancées et la négociation est suspendue.


C’est alors le gouvernement qui prend la main. Il réunit les organisations ouvrières (CGT) et patronales (CFDT), qui s’entendent sur le principe des 8 heures de travail hebdomadaire. Mais l’application de la loi du 23 avril, qui résulte de ces rencontres, est soumise aux accords conclus par branches et par régions.

Les employeurs usent de cette possibilité pour obtenir de nombreuses dérogations, et, par exemple, recourent massivement aux heures supplémentaires. Au final, la loi représente une réelle avancée sociale dans certaines branches, mais dans d’autres, ses effets sont quasiment nuls.
 

 

Mis en ligne le 20 avril 2012  |  Dernière mise a jour 24 septembre 2017