1998 : La création de Solidaires

1998
Janvier

L'Union syndicale Solidaires est fondée en janvier 1998. Elle regroupe actuellement 45 fédérations ou syndicats nationaux et compte près de 90 000 adhérents. C’est le 10 décembre 1981 que se constitue son noyau fondateur, quand 10 organisations syndicales autonomes fondent le Groupe des Dix afin de constituer un nouveau pôle dans le paysage syndical français. Les 10 syndicats ne se constituent cependant pas en confédération, ceci afin de respecter leur indépendance.

Pendant ses premières années d’existence, ce Groupe des Dix s’étoffe, la coordination entre syndicats membres s’intensifie et ses activités se diversifient (avec notamment l’ouverture d’un centre de formation syndicale commun).

En 1989, un ensemble de syndicats CFDT hostiles à la libéralisation du transport du courrier sont exclus de leur confédération et créent SUD-PTT. En 1990, d’autres syndicats départementaux CFDT des PTT rejoignent SUD-PTT quand la confédération soutient le projet de loi Quilès prévoyant la séparation de La Poste et de France Télécom.

Le nouveau syndicat rejoint rapidement le Groupe des Dix, ainsi que le fait le syndicat des infirmières CRC-Santé à la fin des années 1980 et le syndicat des Forestier (SNUPFEN ) en 2003. En 1992, le Groupe des Dix se présente pour la première fois aux élections prud’homales, mais ne reçoit que 0,48% des suffrages. Pendant les années 1990, le Groupe lance la campagne Agir contre le Chômage et participe à la création d’AC !

Cette nouvelle orientation provoque le départ de 3 syndicats autonomes (la Fédération autonome des transports, la Fédération maîtrise et cadres de la SNCF, et la FGSOA) qui iront fonder l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) avec la Fédération de l’Education Nationale (FEN).

Lorsqu’éclatent les grandes grèves de l’automne 1995, des militants quittent la CFDT et créent SUD Rail, tandis que d’autres, issus de la CGT et de la CGT-FO, se constituent en SUD. Le mouvement de 1995 aboutit également à la constitution des premiers syndicats SUD Education et SUD Etudiant.


L’arrivée de nouveaux membres et l’élargissement (professionnel et géographique) du Groupe des Dix le contraint à modifier ses structures. Depuis la multiplication des SUD, l’organisation a considérablement changée, et en 1998 elle compte 60 000 adhérents.

C’est dans ce contexte que l’Union syndicale Solidaires est fondée. La règle de l’unanimité est abandonnée pour laisser place au consensus (chaque syndicat ou fédération gardant tout de même un droit de véto). La grande majorité des syndicats et fédérations prend le nom de SUD (Solidaires Unitaires Démocratiques). La mention du G10 est conservée jusque 2004, puis abandonnée lors du troisième congrès.

En 2008, Solidaires compte 45 organisations nationales professionnelles et 85 structures géographiques interprofessionnelles. Seuls 3 des 10 syndicats fondateurs sont encore présents, le Syndicat national unitaire des impôts (SNUI), le Syndicat national des journalistes (SNJ) et le Syndicat national autonome de la Banque de France (SNABF).

Ses effectifs sont passés de 75 000 adhérents en 2001 à 90 000 en 2008, année pendant laquelle elle recueille 3,82% des voix aux élections prud’homales.
 

 

Mis en ligne le 21 avril 2012  |  Dernière mise a jour 24 septembre 2017