Hommage aux premiers fusillés en nombre de l'automne 1941

Hommage aux premiers fusillés en nombre de l'automne 1941.

 

 

Le Comité de Paris de l'Amicale Chateaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt,

Les Familles de Fusillés du Mont Valérien et de l'Ile de France,

Les Familles de Fusillés du 15 décembre 1941 à Caen



 

 

Vous invitent à participer aux cérémonies qu'ils organisent le :

jeudi 13 octobre 2016

à la Bourse du Travail de Paris

3 rue du Château d'Eau 75010 Paris (métro République)

en Hommage aux premiers fusillés en nombre de l'automne 1941

dont nombreux étaient parisiens.

 

Le 22 octobre 1941, 48 Résistants: 27 à Châteaubriant, 16 à Nantes et 5 au Mont Valérien, les 23 et 24 octobre 51 à Souges (près de Bordeaux) sont fusillés par les nazis.

Parmi les noms choisis sous l'autorité de Pétain par Pucheu, ministre de l'Intérieur et dirigeant du patronat, un grand nombre de responsables syndicaux, militants communistes.

Ces assassinats sont les premières exécutions de masse qui jour après jour vont s'allonger. Pour le département de la Seine, 239 dirigeantes et dirigeants syndicalistes, quasiment toutes et tous militantes et militants de la CGT dont les noms figurent sur les plaques de la Bourse du Travail vont tomber dans le combat contre le nazisme et la collaboration, pour la libération de la France.

En ce 75e anniversaire des fusillés de Châteaubriant, de Nantes, du Mont Valérien et de Souge, en mémoire de toutes celles et tous ces Résistantes et Résistants , victimes de la barbarie nazie, le Comité de Paris de l'Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, les Familles de Fusillés du Mont Valérien et de l'Ile de France et les Familles de Fusillés du 15 décembre 1941 à Caen, vous convient à une cérémonie commémorative le

Jeudi 13 octobre 2016 à 12h00

Bourse du Travail de Paris 3 rue du Château d'Eau Paris 10e

Cette journée commémorative permettra de vous présenter l'initiative portée par le Comité de Paris de l'Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt en partenariat avec l'UD CGT de Paris, les syndicats des professions, la Commission Administratives de la Bourse du Travail pour permettre aux parisiennes et parisiens des entreprises et des quartiers de connaître les biographies de ces 239 militantes et militants dont les noms sont gravés au haut des murs du hall d'accueil de la Bourse du travail.

 

 


 

 

Mis en ligne le 29 septembre 2016  |  Dernière mise a jour 7 novembre 2016